logo osez Jésus

Imaginez un lieu où plusieurs personnes se rassemblent pour prier pour vous. Venez expérimenter Jésus lors de nos temps de prieres..

Impact Centre Chrétien 20 rue des sablons 94470 Boissy saint leger

+33 1 58 42 74 90 puis tapez 0
temoignage@osezjesus.com

 

J’ai relevé la tête après le suicide de ma fille – Histoire d’Adélaïde

J’ai relevé la tête après le suicide de ma fille – Histoire d’Adélaïde

Ma fille Læticia s’est suicidée et je n’ai pas vu sa mort venir. Laeticia était une jeune fille charmante et adorable. Elle était hôtesse de l’air et avait une vie sociable normale. Nous étions très proches, et à aucun moment je ne pouvais imaginer son mal-être.

Victime d’un viol non guéri

Laetitia a été violée quand elle avait 15 ans. Je n’ai jamais été au courant de cette tragédie. Sa meilleure amie et l’un de ses amis sont venus m’avouer après sa mort que Lætitia avait avorté à la suite de ce viol. Cet avortement à l’âge de 15 ans a détruit sa vie. Avec le recul, je comprends mieux certains de ces comportements. En effet, Laetitia, n’aimait pas rester seule, elle avait besoin de quelqu’un pour l’accompagner partout et même dans les transports.

Il faut dire que j’étais totalement obnubilée par mon travail. J’avais des horaires tardifs et je n’étais pas assez concentrée sur ma famille. Et Lætitia s’est suicidée…

Elle a mis un foulard sur la porte et s’est pendue. En rentrant chez moi, le soir, un des sapeurs-pompiers m’a annoncé que ma fille aînée était décédée. Je ne pouvais pas le concevoir. J’étais au travail quand cela est arrivé et quelque part je m’en voulais de ne pas avoir été à la maison à ce moment là pour empêcher ma fille de commettre cet acte. J’avais l’intuition que quelque chose de mauvais se tramait ce jour là.

Moralement j’étais morte pendant 2 années

Après cette nouvelle tragique, je me souviens juste de m’être arraché les cheveux. Ensuite, ça a été le trou noir. Lorsque je me suis réveillée, j’étais attachée sur un lit d’hôpital, j’étais complètement brisée à l’intérieure. Je pensais que j’allais devenir folle.  Moralement, j’étais morte pendant 2 années. Physiquement, j’étais là sans être là car je pleurais ma fille.

Je suis tombée dans la dépression, je ne sortais plus, je ne mangeais plus, je restais allongée dans le noir toute la journée. Mon autre fille m’a reproché de pleurer la mort de Laetitia et de ne pas l’aimer. En réalité je n’avais plus d’émotions. Je ne ressentais plus rien, j’étais vide, j’étais seule car tous mes amis m’avaient laissé tomber.  J’ai été suivie par des psychologues, psychiatres mais cela ne m’a pas soulagé.

Et j’ai osé Jésus

Après sa mort, je me suis rapprochée d’une église pour trouver Jésus.  J’ai commencé à aller à l’église Impact Centre Chrétien. Je trouvais du réconfort dans cette atmosphère. Je fréquentais un groupe de maison de l’église Impact Centre Chrétien. C’est un groupe de chrétiens qui se rassemblent dans leur quartier pour un temps de partage et de communion. J’y ai trouvé une nouvelle famille en Jésus-Christ, un soutien, et de l’amour.

Un jour, lors d’un culte le dimanche,  j’ai entendu audiblement la Voix de Jésus me convaincre de Lui abandonner toute ma vie et d’affirmer publiquement mon engagement envers Lui. Jésus-Christ m’a consolée !  Je n’arrivais pas à parler de ma fille sans pleurer.  Aujourd’hui je suis totalement restaurée, j’ai retrouvé la paix. J’ai reçu une guérison intérieure.

Sachez que quand il n’y a plus d’espoir, en Jésus-Christ il y a une espérance. Jésus a pour nous des projets de paix et non de malheur, Il est capable de nous donner la paix. Maintenant je vais de l’avant, et je sais que je peux me relever de toute situation. Vous aussi « Osez Jésus »,  aller de l’avant !

Je suis tombée dans une dépression, je ne sortais plus, je ne mangeais plus.

Sans commentaires

POSTE UN COMMENTAIRE